WHAT WE LEAVE BEHIND

What We Leave Behind est une recherche embryonnaire portée par Marilyn Daoust et Anna Stamp, sur les empreintes et traces humaines conscientes et inconscientes, autant dans des perspectives relationnelles qu’environnementales. 

 

Nous explorons à la fois les empreintes plus concrètes impliquant des matières telles que l'argile, ainsi que les traces, celles-ci imperceptibles et immatérielles. Les traces sont plutôt de l’ordre du souvenir et de l'hyper conscience du corps. La relation à l'autre, tout comme la relation avec la matière, en dit long sur nos comportements. L’humain avance, ce qui fait reculer la nature, et provoque une incohérence spatiale. Ici le langage physique, la matière, l'espace et la dramaturgie sont interreliés.

 

À Montréal, j’ai pu collaborer avec la scénographe Audrée Lewka, qui a créé différentes bulles de plastique à l’aide de matériaux recyclés. À Aarhus, Anna Stamp et Birgitte Lundtoft, se sont penchées sur une nature plus brute, l’argile et le sable. Ces explorations menées en parallèle forment un tout,

What We Leave Behind.

 

* Il est possible d'obtenir l'intégrale de ce court métrage se situant entre l'objet d'art et le documentaire.

What We Leave Behind / Court métrage
Durée: 11min15
Réalisation et musique: Robin P. Gould
Création & performance: Marilyn Daoust, Anna Stamp et Birgitte Lundtoft
Scénographie: Audrée Lewka
Soutien financier: Performing Arts Platform

(Aarhus, Danemark)