ACTUALITÉ

Crédit photo: Julie Artacho

LE TEMPS DES FRUITS 

COVID-19: REPRÉSENTATIONS DU 16 AU 19 AVRIL À TANGENTE SERONT REPORTÉES

Nouvelle recherche à Aarhus (Danemark)

22 avril au 20 mai 2020 

COVID-19: RÉSIDENCE REPORTÉE

MARILYN DAOUST + ANNA STAMP SÉLECTIONNÉES POUR UNE RÉSIDENCE D'UN MOIS AU PERFORMING ARTS PLATFORM

84670291_3506780679364343_59189688624008

CHORÉGRAPHE SUR LA PIÈCE 

SPLENDIDE JEUNESSE - DE NINI BÉLANGER ET PASCAL BRULLEMANS

COVID-19: REPRÉSENTATIONS ANNULÉES AUX ÉCURIES DU 14 AU 24 AVRIL

CHORÉGRAPHE SUR LA PIÈCE

ON ACHÈVE BIEN LES CHEVAUX

d'Horace McCoy, MISE EN SCÈNE DE LOUIS-KARL TREMBLAY

COVID-19: REPRÉSENTATIONS ANNULÉES DU 20 au 26 MARS AU CÉGEP DE SAINT-HYACINTHE

+ LES 31 MARS ET 1ER AVRIL À LA

5ÈME SALLE DE LA PLACE DES ARTS

ENTREVUE AVEC Alessandra Rigano POUR RAD / 20 mars 2020

Comment la culture tente-t-elle de survivre à la pandémie? 

Entendez ici les voix de Lisa LeBlanc, Marilyn Daoust, Michaël Bardier, Frannie Holder et Yannick Chapdelaine.

NOUVEAU VIDÉOCLIP DE CØLIBRI

 

Article à propos des pièces "Last Nigt I dreamt That Somebody Loved Me" (texte et m.e.s. d'Angela Konrad) et "Nina, c'est autre chose" (texte de Michel Vinaver et m.e.s. de Florent Siaud), sur lesquelles Marilyn Daoust a agit comme chorégraphe.

Contagions sur les scènes

Le Devoir

18 novembre 2017 | Chloé Gagné Dion | Théâtre

« Cet automne, la danse et le théâtre s’échangent leurs territoires, se métissent sur les scènes. La performeuse Nicola Gunn a ouvert le bal avec Piece for Person and Ghetto Blaster chorégraphié par Jo Lloyd, puis Angela Konrad lui a succédé sur la scène de l’Usine C avec Last Night I Dreamt That Somebody Loved Me, « conçue pour un acteur, quatre danseurs et un chien ». À La Chapelle et au Quat’sous, des segments dansés ont trouvé leur place dans les mises en scène de Nina, c’est autre chose (Florent Siaud) et d’À te regarder, ils s’habitueront (collectif).

[…]

En effet, entre la sensualité du tango chorégraphié par Marilyn Daoust dans Nina, c’est autre chose et la force politique du tableau de la chorégraphe Mélanie Demers dans À te regarder, ils s’habitueront, la danse semble s’immiscer dans le théâtre autant pour proposer une sensorialité nourrissant l’histoire que pour déjouer les significations du spectacle. »

POUR PLUS D'INFORMATIONS

CONTACTEZ MOI

SUIVEZ MOI

  • Facebook
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Social Icône
  • Vimeo sociale Icône

© 2019 Tous droits réservés à Marilyn Daoust

"Nadia, est-ce que ça va?"

Liliane Moussa & Caroline St-Laurent 20 novembre 2019 Sur la photo: Anne-Flore De Rochambeau, Liane Thérialt, Marine Rhixon et Marilyn Daoust Crédit photo: Sandra Lynn Bélanger

Go to link